AccueilInfosOn en parle

24 septembre 2018.

Un nouveau site pour faire Cap sur le Rhône

Mis en ligne durant l’été à Lyon par le réseau français Cap sur le (...)

Mis en ligne durant l’été à Lyon par le réseau français Cap sur le Rhône et sa cheville ouvrière Nadine Guigard, le site www.capsurlerhone.fr - au travers d’une galerie médias de quelque 250 images récentes ou anciennes – propose "un voyage dans le temps et l’espace" vers ce grand fleuve porteur de "fabuleuses histoires". L’association qui depuis quatre ans concrétise ce réseau fédère divers acteurs engagés autour du Rhône, de l’axe Rhône-Saône et du Lac Léman, à savoir des musées, des sites naturels et historiques, des territoires Pays d’Art et d’Histoire et des partenaires économiques : "Tous racontent l’aventure humaine et la capacité des hommes à innover pour vivre avec et faire face à ce fleuve puissant, voie historique de communication et d’échanges entre la Méditerranée et l’Europe septentrionale." Leur ambition commune est d’en valoriser les patrimoines culturels et naturels et d’en faire découvrir les mille et une facettes, son histoire méconnue et ses traditions vivantes, ses lieux emblématiques, ses savoir-faire, etc.

Le site s’articule autour de quatre grands domaines - nature et environnement, culture et patrimoine, échanges et communications, économie et innovations - et aborde une quinzaine de thématiques où il est question, entre autres, de transport fluvial et d’anciens métiers liés à toutes sortes d’usages des eaux du Rhône, de bacs et de ponts, de crues et d’inondations, de restaurations et de renaturations, de sites touristiques et de descentes à vélo, etc.

Avec le soutien de son réseau mais aussi de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Direction des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, Cap sur le Rhône projette de présenter chaque mois sur son site un nouveau sujet.

- www.capsurlerhone.fr




Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information