AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2007

2 octobre 2007.

"Solidarit’eau suisse", un nouveau vivier de partenariats Nord Sud

Les communes de Suisse et leurs services des eaux disposent (...)

Les communes de Suisse et leurs services des eaux disposent désormais d’un nouvel outil de partenariat solidaire avec des villes ou villages du Sud privés d’accès à l’eau potable. « Solidarit’eau suisse », qui vient tout juste d’être lancée, se veut une plateforme d’échange : les collectivités publiques suisses qui désirent soutenir des projets d’adduction d’eau dans les pays en développement peuvent d’une part s’y faire connaître, et d’autre part s’y informer et soutenir des projets d’eau et d’assainissement qui attendent un soutien financier ou un transfert de savoir-faire.

Cette nouvelle initiative répond à un vrai besoin à la fois des populations du Sud en quête d’appuis de toutes sortes pour améliorer leur accès à l’eau potable et des collectivités de Suisse qui se demandent comment elles peuvent concrètement traduire leur volonté de solidarité, quelle que soit l’importance de leurs moyens.

JPEG - 14.2 ko
L’eau nécessaire à la vie, un droit humain (Photo DDC)

Dans ce cadre, la DDC s’est donné une tâche de « facilitatrice », ce qui est aussi pour elle une façon de poursuivre son engagement dans un domaine essentiel à tout développement, à savoir l’accès à l’eau et à l’assainissement. Faut-il rappeler qu’actuellement plus d’un milliard de personnes n’ont pas d’accès régulier à l’eau potable, et que plus de deux milliards et demi sont privées d’installations sanitaires rudimentaires ? La communauté internationale va-t-elle tenir les promesses qu’elle a faites au début de ce siècle de réduire leur nombre de moitié avant 2015 ?

Plusieurs communes, dans quasiment tous les cantons suisses, mènent déjà - ponctuellement ou durablement - des actions de solidarité nord-sud dans le domaine de l’eau. « Solidarit’eau suisse » fait un pas de plus en favorisant la rencontre entre collectivités « riches et pauvres en eau » et en présentant des projets prêts à démarrer aussitôt que leur financement sera assuré. Son objectif, à terme, n’est pas des moins ambitieux : peut-on en effet imaginer que chaque commune suisse (ou son service des eaux) soutienne un jour un projet d’adduction d’eau dans un pays en développement ?

Savoir-faire et compétence

« Solidarit’eau suisse » est aussi une occasion de faire réaliser aux gens de ce pays que non seulement ils ont de l’eau en abondance, mais que leurs distributeurs d’eau, c’est-à-dire leurs communes, disposent d’un excellent savoir-faire qui leur permet d’offrir constamment de l’eau potable irréprochable à chaque ménage.

JPEG - 15 ko
Répondre à un vrai besoin des gens du Sud (Photo DDC)

Cette compétence technique sera au cœur de cette plateforme solidaire, puisqu’il est prévu que les projets proposés soient soumis à « l’expertise » d’un groupe de professionnels de l’eau, compte tenu de leurs connaissances du terrain et de leur expérience en matière de coopération au développement. Leurs informations et leurs conseils pourraient non seulement s’avérer précieux pour les communes qui s’engagent dans de tels projets, mais également améliorer la qualité des réalisations, qu’il s’agisse d’adductions, d’installations sanitaires ou de protection des sources.

Concrètement, le site internet de « Solidarit’eau suisse » permettra à toute commune qui le souhaite de choisir et soutenir un projet en attente de financement et qui corresponde à sa sensibilité ainsi qu’à ses possibilités financières. Voire d’établir à plus long terme une forme ou une autre de collaboration suivie. (bw)

Voir : www.solidariteausuisse.ch




Infos complémentaires

:: En bref

Solidarit’eau suisse est le résultat d’une assez longue concertation menée conjointement par la Direction du développement et de la coopération (DDC), un groupe interdisciplinaire d’experts (AGUASAN), plusieurs œuvres d’entraide suisses et la Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux.


Comment devenir une commune solidarit’eau suisse ?

  • consulter le site internet qui fait office de plate-forme d’échanges et où des ONG présentent des projets d’adduction d’eau
  • comparer ces projets, en choisir un à sa convenance et prendre contact avec l’ONG qui assume le projet retenu

solidarit’eau suisse se dit également prête à fournir aide et conseils aux communes ou aux services des eaux qui souhaitent instaurer un partenariat à plus long terme.

:: Pour en savoir plus

www.solidariteausuisse.ch

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information