AccueilRessourcesOutils

janvier 2014.

L’eau en Suisse – un aperçu

Brochure grand public sur le thème de l’eau éditée par la Commission (...)

Brochure grand public sur le thème de l’eau éditée par la Commission suisse d’hydrologie (CHy)

La Commission suisse d’hydrologie (CHy) – membre de la plateforme Géosciences de l’Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) – et les auteurs de cette brochure de 28 pages - Pascal Blanc et Bruno Schädler de l’Institut de géographie de l’Université de Berne – l’ont conçue comme une source d’informations de base pour le grand public et pour les écoles. Les aspects hydrologiques, sociétaux et écologiques des ressources en eau ainsi que les principaux problèmes touchant à sa gestion y sont abordés dans un langage qui se veut accessible à tous.

La Suisse doit sa richesse en eau à sa particularité topographique qui induit des précipitations élevées. Une part non négligeable de celles-ci, en particulier dans les Alpes, tombe sous forme de neige. Conséquence : le stockage d’eau dans le manteau neigeux ou dans les glaciers joue au fil des saisons un rôle prépondérant dans la disponibilité de l’eau sur le territoire national.

Les têtes de chapitre de la brochure portent sur les ressources en eau de la Suisse et leur origine, sur les régimes d’écoulement et le bilan hydrologique de la Suisse, sur les conséquences du changement climatique, sur l’utilisation et la consommation de l’eau ainsi que sur les questions liées à sa qualité.

Au chapitre des défis à relever dans un futur proche, la brochure de la CHy met en évidence d’une part le regain d’importance de l’usage des forces hydrauliques (plus de la moitié des besoins en électricité sont couverts par la force hydraulique et cette proportion devrait encore s’accroître du fait de la décision de renoncer à moyen terme à l’énergie nucléaire) et d’autre part les changements climatiques et leurs impacts sur le cycle hydrologique (la pression sur les cours d’eau et leurs écosystèmes va augmenter et aura des conséquences importantes, en termes de priorités, sur les modes de gestion de l’eau et les probables conflits d’intérêt autour de ses utilisations).

Assortie d’un glossaire, d’une bibliographie sommaire et de liens internet utiles, la brochure propose également en annexe un tableau chiffré et divers graphiques récapitulant les données de base sur le thème de l’eau en Suisse. Un résumé de 4 pages (Factsheet) a également été édité séparément.




Infos complémentaires

JPEG - 7.5 ko

JPEG - 10.6 ko

Pascal Blanc
et Bruno Schädler
L’eau en Suisse –
un aperçu

Commission suisse d’hydrologie
Berne (2013), 28 pp.



- L’aperçu et son résumé peuvent être téléchargés sur le site de la Commission suisse d’hydrologie (CHy)

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information