AccueilInfosOn en parle

15 février 2017.

"Symbolisme. Sortilèges de l’eau" (expo)

Exposition temporaire à la Fondation Pierre Arnaud Lens (Valais) (...)

Exposition temporaire à la Fondation Pierre Arnaud
Lens (Valais) du 3 février au 21 mai 2017.

Cette nouvelle exposition de la Fondation Pierre Arnaud, sise à Lens sur le Haut-Plateau de Crans-Montana, s’inscrit dans son cycle d’expositions hivernales dédié aux mouvements artistiques qui essaimèrent en Europe dès 1800. C’est autour de la thématique de l’eau qu’elle présente cette fois-ci la diversité du mouvement symboliste et met en corrélation une centaine d’œuvres de peintres, sculpteurs, céramistes et autres artistes suisses et européens.

"L’artiste symboliste, lit-on dans le dossier de presse de l’exposition, ne pouvait qu’être envoûté par la multiple et mouvante essence de l’élément liquide – entre permanence et changement –, ses infinies variations poétiques, ses puissantes évocations mythiques et symboliques (…) À la fois surface et profondeur, pourvoyeuse de létalité ou de puissance vitaliste, opaque ou transparente, déferlante ou calme étendue, l’eau reflète aussi la forte polarisation qui anime le symbolisme, oscillant entre pessimisme noir et idéalisme, quête d’un nouveau langage formel ou retour aux sources pré-renaissantes, nostalgie et néophilie."

L’exposition Symbolisme. Sortilèges de l’eau s’accompagne d’un catalogue produit et diffusé par les Éditions Favre à Lausanne. Outre une présentation des oeuvres exposées, cet ouvrage explicite la fascination des eaux en Suisse par les artistes helvétiques, développe les cheminements entre poésie et beaux-arts en France et présente le symbolisme belge au travers du prisme de l’eau.

- Pour en savoir plus sur cette exposition (accès, heures d’ouverture, tarifs d’entrée, etc.), consulter le site de la Fondation Pierre Arnaud




À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information