AccueilBloc-Notes

15 août 2017.

Sept exemples de revitalisations de cours d’eau réussies

En Suisse, près d’un quart des cours d’eau ont presqu’entièrement (...)

En Suisse, près d’un quart des cours d’eau ont presqu’entièrement perdu leur aspect d’origine. La loi sur la protection des eaux, en vigueur depuis 2011, exige que quelque 4’000 kilomètres de tronçons de rivières dégradés soient libérés de leurs endiguements, remodelés et "revitalisés" pour qu’ils puissent remplir leurs fonctions naturelles. Une nouvelle publication diffusée par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) montre à l’aide de sept exemples concrets comment des cantons et des communes ont mené à bien ces revitalisations. Elle explique les facteurs qui ont contribué à la réussite de ces projets ainsi que les éventuels obstacles qui doivent être surmontés.

- La brochure "Valoriser les cours d’eaux et les lacs - Pour l’être humain et pour la nature" (32 pages) est disponible sur le site de l’OFEV




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Crue, inondation

    La crue est un phénomène caractérisé par la montée plus ou moins forte du niveau d’un cours d’eau et par une nette augmentation de son débit. Elle ne se traduit pas forcément par un débordement de son lit habituel. On parle d’inondation lorsqu’une crue entraîne la submersion par un cours d’eau de son espace d’expansion naturelle (lit majeur) ou aménagé dans ce but, mais aussi des terres cultivées et des zones habitées, mettant alors en danger les riverains et pouvant causer d’importants dommages à leurs biens.

Mot d’eau

  • “Quel épouvantable désastre !”

    “Près de deux mille maisons écroulées ; sept cents morts ; tous les ponts emportés ; un quartier rasé, noyé sous la boue ; des drames atroces ; vingt mille misérables demi-nus et crevant la faim ; la ville empestée par les cadavres, terrifiée par la crainte du typhus ; le deuil partout, les rues pleines de convois funèbres, les aumônes impuissantes à panser les plaies. Mais je marchais sans rien voir, au milieu de ces ruines. J’avais mes ruines, j’avais mes morts, qui m’écrasaient.” (Émile Zola, "L’inondation", 1883.)


Contact Lettre d'information