AccueilInfosOn en parle

14 juin 2015.

Les Valaisans donnent leur feu vert au financement de la 3e correction du Rhône

Suite au référendum lancé par le parti UDC et soutenu par différents (...)

Suite au référendum lancé par le parti UDC et soutenu par différents milieux agricoles s’opposant à la décision des autorités cantonales de créer un fonds spécial pour le financement de la 3e correction du Rhône, les citoyens valaisans avaient pour la première fois l’occasion de s’exprimer par la voie des urnes sur ce vaste projet dont les travaux devraient durer une vingtaine d’années. Au décompte final, 57 % des votants ont donné leur aval.

Dans son argumentaire, le comité référendaire affirmait "qu’un autre Rhône est possible : en harmonie entre l’homme et la nature, en sécurité et en efficacité" et proposait une variante "3x plus rapide, 3x moins chère et 3x moins gourmande en terres". Pour sa part, le gouvernement valaisan recommandait d’accepter la création du fonds spécial d’un montant de 60 millions de francs destiné à compléter le budget annuel ordinaire du même montant afin de réaliser un certain nombre de travaux urgents et prioritaires.

Pour les autorités cantonales, le résultat positif de cette votation "pose une base démocratique solide" pour le financement des travaux comme pour l’établissement des dossiers qui seront mis à l’enquête secteur par secteur. La sécurisation de la plaine du Rhône pourra se réaliser selon la planification établie et avec le soutien d’un important subventionnement fédéral (quelque 700 millions de francs). Mais les milieux agricoles n’ont pas pour autant dit leur dernier mot : ils pourraient faire encore valoir leurs arguments lors de la mise à l’enquête de chacun des différents secteurs particuliers du projet.

Les travaux bloqués depuis un an et demi pourront donc reprendre dès les basses eaux de l’hiver prochain en même temps que le démarrage de plusieurs renforcements de digues. Le gouvernement valaisan est d’avis que ces différents aménagements "permettront de protéger de manière durable la population tout en proposant aux Valaisans un nouveau rapport avec leur fleuve" : à Sion par exemple, le Rhône devrait être intégré à l’espace urbain et l’élargissement de son lit pourrait ici et là offrir de nouvelles opportunités de loisirs. (bw)




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information