AccueilInfosOn en parle

11 août 2017.

Le réchauffement climatique modifie les périodes de crues des cours d’eau

Si l’on en croit les conclusions d’une vaste étude publiée dans la (...)

Si l’on en croit les conclusions d’une vaste étude publiée dans la revue Science [1], le réchauffement climatique a en Europe un réel impact sur les périodes de crues des fleuves et des rivières. Dans l’ouest et le nord-est du Vieux Continent et comparées aux relevés d’il y a une cinquantaine d’années, les crues se produisent désormais beaucoup plus tôt, avec plusieurs semaines d’avance. Ce changement de calendrier, dû à la fonte précoce des neiges, représente une menace pour les activités agricoles et les infrastructures de l’ensemble du continent.

Une équipe de chercheurs, emmenée par Günter Blöschl, directeur de l’Institut d’ingénierie hydraulique et de gestion des ressources en eau de l’Université de Technologie de Vienne (Autriche), a analysé les données recueillies entre 1960 et 2010 dans plus de 4’200 stations hydrométriques dans 38 pays européens. Elle a également comparé les précipitations, l’humidité des sols et les températures de manière à repérer les déclencheurs potentiels de ces changements des périodes de crues.

Les changements les plus importants se sont produits en Europe de l’ouest, le long de la côte atlantique entre le Portugal et l’Angleterre, où la moitié des crues se sont produites avec au moins quinze jours d’avance. Cela serait dû à une plus grande humidité du sol, alors que dans le nord-est de l’Europe, c’est la fonte des neiges qui a désormais lieu au tout début du printemps.

Selon Louise Slater et Robert Wilby, de l’Université anglaise de Loughborough, qui signent un article dans le même numéro de la revue Science [2], il est à craindre, si l’on ne prend pas les mesures d’adaptation nécessaires, que ces modifications de la saisonnalité des crues affectent profondément les rendements agricoles, la sécurité et le fonctionnement des infrastructures, la production hydroélectrique, les installations d’alimentation en eau potable et, de manière plus générale, la gestion des ressources en eau. Étant donné que les risques d’inondation pourraient très largement augmenter d’ici à la fin du siècle (jusqu’à 20 fois plus, prédisent certains experts), améliorer la mesure de ces changements saisonniers semble être "un pas dans la bonne direction". (Source : sciencenews.org et agences)



Notes

[1G. Blöschl et al. "Changing climate shifts timing of European floods". Science. Vol. 357, August 11, 2017.

[2L. Slater & R. Wilby, "Measuring the changing pulse of rivers", Science. Vol. 357, August 11, 2017.

Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Crue, inondation

    La crue est un phénomène caractérisé par la montée plus ou moins forte du niveau d’un cours d’eau et par une nette augmentation de son débit. Elle ne se traduit pas forcément par un débordement de son lit habituel. On parle d’inondation lorsqu’une crue entraîne la submersion par un cours d’eau de son espace d’expansion naturelle (lit majeur) ou aménagé dans ce but, mais aussi des terres cultivées et des zones habitées, mettant alors en danger les riverains et pouvant causer d’importants dommages à leurs biens.

Mot d’eau

  • “Quel épouvantable désastre !”

    “Près de deux mille maisons écroulées ; sept cents morts ; tous les ponts emportés ; un quartier rasé, noyé sous la boue ; des drames atroces ; vingt mille misérables demi-nus et crevant la faim ; la ville empestée par les cadavres, terrifiée par la crainte du typhus ; le deuil partout, les rues pleines de convois funèbres, les aumônes impuissantes à panser les plaies. Mais je marchais sans rien voir, au milieu de ces ruines. J’avais mes ruines, j’avais mes morts, qui m’écrasaient.” (Émile Zola, "L’inondation", 1883.)


Contact Lettre d'information