AccueilAlbums photos

septembre 2009.

Le pont-canal de Briare sur la Loire

Avec ses 662 mètres de long, le pont-canal de Briare, au centre de (...)

Avec ses 662 mètres de long, le pont-canal de Briare, au centre de la France, construit à la fin du 19e s., fut longtemps l’un des plus longs ouvrages de ce type en Europe.

Photos © aqueduc.info, 2009




Infos complémentaires

Comme l’indique clairement son nom, un pont-canal est un ouvrage hydraulique qui assure la continuité d’une voie navigable par-dessus une dépression de terrain ou d’autres obstacles en creux, tels une rivière, une route ou une voie ferrée. Inauguré en 1897, celui de Briare, dans le département français du Loiret, fut le plus long jamais construit en Europe jusqu’en 2003, année où fut mis en service celui de Magdebourg, en Allemagne (918 mètres, sur l’Elbe).

Contrairement à son appellation, le pont-canal de Briare ne fait pas partie du célèbre canal de Briare, dit aussi canal Henri IV, aménagé au milieu du 17e déjà et qui ouvrait une voie de navigation entre la Loire et la Seine, et du même coup avec Paris.

Comme les caprices de la Loire rendaient la navigation aléatoire et difficile, on construisit, de Digoin à Briare, un canal latéral reliant le canal du Centre au canal de Briare. Mais, compte tenu des importantes variations de niveau de la Loire, il fallait trouver une solution audacieuse pour assurer la continuité de la voie navigable. En 1886, après plusieurs années d’études, c’est un projet de pont-canal métallique qui fut finalement retenu et qui permit le franchissement du fleuve par une nouvelle branche du canal latéral.

L’ouvrage porte la signature de Léonce-Abel Mazoyer, ingénieur des ponts et chaussées. Les travaux de maçonnerie des fondations et des piles ont été exécutés par les établissements Eiffel ; l’ossature métallique par les ateliers Dayde et Pillé, de Creil ; les éléments décoratifs par les fonderies Magnard, de Fourchambault, et les candélabres par L.Gasne, maître de forges à Tusey, dans la Meuse.

Le pont-canal de Briare en quelques chiffres

- Longueur : 662,69 mètres.
- Largeur libre pour le passage des bateaux : 6,20 m.
- Hauteur du pont : 9 m. au-dessus du lit normal de la Loire
- Nombre de piles sur la Loire : 14, plus 2 culées de rives
- Poids de la bâche métallique : 13’600 tonnes (d’une seule pièce continue de 600 m)
- Profondeur de la cuvette : 2,20 m
- Poids de l’eau dans la cuvette : 13’680 tonnes

(Données recueillies à Briare)


Le pont-canal de Digoin

Sur la Loire toujours, mais en amont, à Digoin (département de Saône-et-Loire), un autre pont-canal avait été construit en 1838 déjà pour permettre au canal latéral de franchir le fleuve et de se relier au canal du Centre. Cet ouvrage de maçonnerie se compose de onze arches de 16 mètres d’ouverture.

Quelques chiffres
- Longueur : 243 mètres.
- Largeur libre pour le passage des bateaux : 6 m.
- Hauteur du pont : 12 m. au-dessus de la Loire
- Profondeur de la cuvette : 2,30 m

Photos © aqueduc.info


- Pour en savoir plus sur l’histoire et le patrimoine des rivières et canaux de France, voir le site personnel de Charles Berg

Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information