AccueilInfosOn en parle

2 avril 2007.

La France interdit les phosphates dans les lessives

À partir du 1er juillet 2007, les phosphates seront interdits en (...)

À partir du 1er juillet 2007, les phosphates seront interdits en France dans les lessives domestiques destinées au lavage du linge. Selon le ministère de l’écologie et du développement durable, cette mesure « permettra de diminuer d’un peu plus de 20% la charge en phosphore à traiter par les stations d’épuration ».

Le communiqué du ministère de l’environnement précise que cette limitation des rejets de phosphates dans le milieu naturel participera au dispositif global de lutte contre l’eutrophisation, autrement dit la multiplication rapide des végétaux aquatiques qui épuisent le stock d’oxygène contenu dans l’eau. Le coût de traitement de l’eau potable et des eaux usées devrait donc s’en trouver allégé.

Les lessives industrielles et les lessives domestiques pour lave-vaisselle ne sont pas concernées par le décret de loi et leur teneur en phosphate reste élevée (au total 20 000 tonnes par an). Cela est expliqué pour les premières par la nécessité d’adapter le processus industriel de lavage et pour les secondes par l’absence de produits de substitution satisfaisants. (Source : ministère français de l’écologie et de l’environnement).

- Pour mémoire, c’est en 1986 déjà que la Suisse a interdit les phosphates dans les produits de lessives textiles. Mais ils sont encore autorisés dans les détergents pour lave-vaisselle ; rares mêmes sont les produits du marché qui n’en contiennent pas.




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information