AccueilBloc-Notes

22 mars 2018.

L’Atlas hydrologique de la Suisse a 30 ans

Pour son anniversaire : une nouvelle plateforme de données et d’analyse

L’Atlas hydrologique de la Suisse (HADES) est né en mars 1988, un outil que l’on jugeait alors indispensable "à une protection efficace des eaux, à leur utilisation optimale ainsi qu’à la protection de la population et de ses biens contre les dangers d’inondations". Depuis la première série de cartes publiée en 1992, l’atlas est devenu un programme global et propose un large éventail de produits : des cartes imprimées et la base de données qui leur est associée, du matériel d’enseignement destiné aux écoles secondaires, une série d’excursions « En route à travers le monde aquatique » et, depuis 2016, une plateforme numérique de visualisation 3D. S’y ajoute aujourd’hui une nouvelle plateforme de données et d’analyse qui ouvre des possibilités inédites d’analyse et d’agrégation pour plus de 4500 bassins versants.

- Site web de l’Atlas hydrologique de la Suisse
- Voir le dossier de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV)




Mots-clés

Agenda

Mot d’eau

  • "N’offrez l’eau qu’aux enfants"

    “Quand vous voyez votre voisin à table verser du vin en son verre, ne vous hâtez pas à y verser de l’eau. Pourquoi voulez-vous noyer la vérité ? Il est vraisemblable que votre voisin sait mieux que vous ce qui lui convient. Peut-être il n’aime pas l’eau : peut-être il n’en veut mettre que quelques gouttes par complaisance pour la mode : peut-être il ne veut pas qu’un autre observe combien peu il en met dans son verre. Donc, n’offrez l’eau qu’aux enfants. C’est une fausse complaisance et bien incommode.” (Benjamin Franklin, Lettre à l’Abbé Morellet, (...)

Glossaire

  • Aquifère

    Ensemble solide et délimité de roches perméables - sable, gravier, roches fissurées ou calcaires - contenant une zone dans laquelle l’eau constituée en nappe souterraine peut circuler librement et y être captée. On distingue plusieurs types d’aquifères en fonction notamment de leur structure géologique qui conditionne la vitesse d’écoulement de l’eau (de quelques mètres par jour à plusieurs centaines de mètres par heure).


Contact Lettre d'information