AccueilInfosOn en parle

14 juin 2022.

Un drone pour surveiller la qualité de l’eau

Des chercheurs de l’Empa, le Laboratoire fédéral d’essai des (...)

Des chercheurs de l’Empa, le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, associés à l’"Imperial College London", ont développé un nouveau drone qui peut à la fois voler et se poser sur l’eau pour en prélever des échantillons et, entre autres, en contrôler la qualité. Cet appareil vient d’être testé pour la première fois sur le lac de Zurich.

JPEG - 38.7 ko
Le drone MEDUSA lors des vols d’essais
sur le lac de Zurich (© Empa)

Baptisé MEDUSA, pour "Multi-Environment Dual Robot for Underwater Sample Acquisition", ce drone est doté d’une capsule mobile sous-marine, d’une caméra et de capteurs connectés. Une fois posé sur l’eau, il libère ce module qui peut descendre jusqu’à dix mètres de profondeur et dont la position en trois dimensions est contrôlable à distance. Le premier test a permis avec succès d’analyser l’eau du lac pour y déceler la présence de micro-organismes et la prolifération d’algues pouvant représenter un risque pour la santé humaine.

Un des atouts de cet appareil, qui peut également transporter des charges élevées, est sa capacité d’atteindre des zones éloignées ou difficiles d’accès, dans l’Arctique par exemple, et de contrôler des indicateurs climatiques comme les changements de température, d’acidité, de salinité des mers ou les modifications de leurs courants. MEDUSA pourrait être également utilisé pour la surveillance et la maintenance d’infrastructures offshore telles que les pipelines sous-marins et les éoliennes flottantes. (Source : Empa)




Mot d’eau

  • Mon pays natal ...

    “Je ne peux pas penser à mon enfance sans penser à l’eau. Mon pays natal c’est une patrie d’eaux. Celle des lacs, des torrents qui descendaient de la montagne, celle des rizières, celle terreuse des rivières de la plaine dans lesquelles on s’abritait pendant les orages.” (Marguerite Duras, “La vie matérielle”, 1987)

Glossaire

  • Sublimation

    Passage d’un corps solide à l’état gazeux sans passer par une phase liquide. En hiver et sous certaines conditions atmosphé-riques (par temps sec et froid par ex.), la glace et la neige peuvent ainsi se transformer lentement mais directement en vapeur d’eau sans avoir préalablement fondu. Le phénomène inverse, c’est-à-dire le passage direct de l’état gazeux à l’état solide (comme la transformation immédiate de la vapeur d’eau en glace sous forme de givre ou de cristaux) a pour noms : sublimation inverse, condensation solide ou déposition.


Contact Lettre d'information