AccueilLa LettreLettre aqueduc.info

9 janvier 2018.

Lettres parues

Lettres aqueduc.info diffusées depuis la refonte du site en (...)

Lettres aqueduc.info diffusées
depuis la refonte du site en automne 2016


n°156 - mai 2021
Où il est question de pesticides et d’eau potable
Lire >

n°155 - mars 2021
22 mars - Journée mondiale de l’eau :
« Quelle importance donnons-nous personnellement à l’eau ? »

Lire >

n°154 - janvier 2021
Le gammaire des ruisseaux, animal de l’année
Lire >

Meilleurs voeux pour 2021
Lire >

n°153 - décembre 2020
Le Rhône. Territoire, ressource et culture
Lire >

n°152 - novembre 2020
Climat et gestion des eaux : un état des lieux
Lire >

n°151 - octobre 2020
Les sources naturelles, milieux méconnus et menacés
Lire >

n°150 - septembre 2020
Vous avez dit chlorothalonil ?
Lire >

n°149 - 22 mars 2020
Journée mondiale de l’eau 2020
Lire >

n°148 - février-mars 2020
L’eau potable aux petits soins
Lire >

n°147 - janvier 2020
Petit tour de Suisse des eaux transfrontières
Lire >

Meilleurs voeux pour 2020
Lire >

n°146 - décembre 2019
Quelques bonnes nouvelles du Rhône alpin
Lire >

n°145 - novembre 2019
Pourquoi il faut changer notre façon de dessiner le cycle de l’eau
Lire >

n°144 - septembre / octobre 2019
L’eau crée du lien, dans la recherche aussi
Lire >

n°143 - 12 septembre 2019
Le porte-monnaie des Suisses s’enrichit d’un bisse valaisan
Lire >

n°142 - août 2019
Pénuries flagrantes, pollutions invisibles
Lire >

n°141 - juin (juillet) 2019
FEMMES ET MÉTIERS DE L’EAU - DOSSIER
Lire >

n°140 - avril / mai 2019
Échos d’un Festival qui a fait le plein d’eaux
Lire >

n°139 - mars 2019
Journée mondiale de l’eau 2019
"Ne laisser personne de côté"

Lire >

n°138 - février 2019
Le Rhône à Arles : un fleuve aux fabuleux trésors
Lire >

n°137 - janvier 2019
Gérer l’eau : enjeux multiples, tâche complexe
Lire >

Meilleurs voeux pour 2019
Lire >

n°136 - novembre 2018
L’eau en montagne : un réseau, des convergences
Lire >

n°135 - octobre 2018
Du bon usage des eaux usées
Lire >

n°134 - septembre 2018
Les eaux de la canicule
Lire >

n°133 - juillet-août 2018
LA DÉBÂCLE DU GIÉTRO 1818-2018 - DOSSIER
Lire >

n°132 - juin 2018
Paysages de l’eau
Lire >

n°131 - mai 2018
Armoiries, histoires d’eau
Lire >

n°130 - mars 2018
22 mars - Journée mondiale de l’eau
Lire >

n°129 - février 2018
Calculer le prix de l’eau ...
Lire >

n°128 - janvier 2018
Dans le lit du Rhône
Lire >

n°127 - novembre 2017
EAU ET TOURISME - DOSSIER
Lire >

n°126 - octobre 2017
Protéger l’eau, ça fait partie des devoirs du monde politique
Lire >

n°125 - août-septembre 2017
LA CORRECTION DES EAUX DU JURA A 150 ANS - DOSSIER
Lire >

n°124 - juin-juillet 2017
Les archéologues savent aussi raconter des histoires d’eaux, simplement.
Lire >

n°123 - mai 2017
Quid de l’hydraulique dans la stratégie énergétique suisse ?
Lire >

n°122 - mars-avril 2017
Eaux usées, ressource sous-utilisée ?
Lire >

n°121 - février 2017
Valoriser l’eau de pluie des villes
Lire >

n°120 - janvier 2017
La guerre, l’eau et le droit
Lire >

n°119 - décembre 2016
Marrakech : eau, COP et khettaras
Lire >

n°118 - novembre 2016
Le paysage change, le propos demeure
Lire >



A voir également

Mots-clés

Glossaire

  • Bon état des eaux

    Une eau de surface ou souterraine est dite “en bon état” si elle remplit en même temps deux critères : 1. le “bon état chimique” qui doit être conforme aux normes fixant le degré maximal de concentration de substances polluantes ; 2. le “bon fonctionnement écologique”, qui doit être le moins possible impacté par des activités humaines. On parle de bon état quantitatif lorsque les prélèvements d’eaux souterraines ne dépassent pas leur capacité de renouvellement et ne menacent pas l’approvisionnement naturel des écosystèmes aquatiques de surface.

Mot d’eau

  • Clapotis vénitiens

    « On ne percevait que le bruit des rames retombant en cadence et le clapotis des vagues fendues par l’avant de la barque qui se dressait au-dessus de l’eau, noir, raide et taillé en hallebarde à son extrême pointe – et pourtant autre chose encore se faisait entendre, une voix mystérieuse … C’était le gondolier qui murmurait, parlait tout seul entre ses dents, à mots entrecoupés, entre deux coups de rame. » (Thomas Mann, La mort à Venise, 1912).


Contact Lettre d'information