AccueilInfosOn en parle

18 février 2020.

Des normes plus strictes pour une meilleure qualité des milieux aquatiques

L’Ordonnance fédérale sur la protection des eaux vient d’être (...)

L’Ordonnance fédérale sur la protection des eaux vient d’être révisée et entrera en vigueur au 1er avril 2020. De nouvelles valeurs limites plus strictes y ont été introduites par le Département de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) pour améliorer en particulier la protection des organismes aquatiques. Elles concernent douze pesticides et trois médicaments.

L’eau potable tirée de la plupart des lacs et des cours d’eau suisses est d’excellente qualité. Mais ce n’est pas toujours le cas des eaux indispensables à la vie de nombreuses espèces végétales et animales. Certains milieux aquatiques sont sous pression et la diversité des espèces s’y appauvrit à cause de pesticides, de résidus de médicaments et d’autres micropolluants. La protection des organismes aquatiques requiert donc des normes plus strictes en matière de qualité des eaux.

La valeur limite générale de 0,1 microgramme par litre doit être respectée dans l’ensemble des lacs, des ruisseaux et des rivières. Cette valeur s’applique aussi au glyphosate. En revanche, douze pesticides particulièrement problématiques - tel l’insecticide cyperméthrine - se verront soumis à des valeurs plus strictes, inférieures à 0,1 microgramme par litre. Et des valeurs limites seront imposées pour trois médicaments (azithromycine, clarithromycine et diclofénac).

En ce qui concerne les pesticides, l’Ordonnance révisée fait une distinction entre les eaux utilisées comme eau potable et celles qui ne le sont pas. Pour les premières, la charge en pesticides ne peut en aucun cas dépasser les limites qui s’appliquent à l’eau potable. Mais pour les autres, également soumises en principe à des valeurs maximales de 0,1 microgramme par litre, la norme a été toutefois relevée concernant 14 substances (entre autres le fongicide cyprodinil). Car des analyses scientifiques ont pu démontrer qu’elles ne présentent pas de risques pour les organismes aquatiques lorsque les concentrations sont inférieures aux nouvelles valeurs limites. (Source : DETEC)




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information