AccueilInfosOn en parle

11 novembre 2008.

Création d’un réseau sur l’empreinte sur l’eau

L’Unesco annonce la création d’un réseau sur l’empreinte sur l’eau (...)

L’Unesco annonce la création d’un réseau sur l’empreinte sur l’eau qui aura pour objectif de définir dans ce domaine des normes économiques universellement reconnues. L’empreinte sur l’eau d’une nation est le volume d’eau nécessaire pour la production des biens et des services consommés par ses habitants.

L’idée de ce réseau trouve son origine dans une recherche commencée en 2000 à l’Unesco par le professeur Arjen Hoekstra, initiative qui a débouché sur la mise en place d’une équipe internationale de chercheurs en vue de définir l’importance des empreintes nationales sur l’eau. Il est alors apparu qu’il fallait définir un certain nombre de normes pour pouvoir développer sur ce thème les échanges d’information avec les consommateurs et les producteurs de manière à être certain que toutes les parties concernées parlent le même langage. Ces normes partagées serviront aussi de référence pour la mise au point de mesures de réduction des impacts négatifs des empreintes sur l’eau.

Le professeur Arjen Hoekstra, désormais directeur scientifique de ce nouveau réseau, explique que « l’intérêt pour l’empreinte sur l’eau s’enracine dans la reconnaissance du fait que des impacts humains sur les systèmes d’eau douce peuvent dépendre en fin de compte de la consommation humaine. Des problématiques telles que les pénuries d’eau et la pollution peuvent mieux être comprises et résolues si l’on considère la production et les chaînes d’approvisionnement en général. L’épuisement et la pollution des ressources locales en eau sont souvent étroitement liés à la structure de l’économie globale. Nombre de pays ont sensiblement extériorisé leur empreinte en important des biens dont la production est très gourmande en eau. Ce qui a pour conséquence de faire pression sur les ressources hydriques dans les régions d’exportation qui manquent trop souvent de moyens pour une gestion et une protection judicieuses de l’eau. » (Information Unesco)

Vers le site www.waterfootprint.org




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information