AccueilRessourcesDans les livres

juillet 2014.

90 clés pour comprendre les eaux souterraines

Jean Margat, Thierry Ruf "Parce qu’elles sont invisibles, (...)

Jean Margat, Thierry Ruf

"Parce qu’elles sont invisibles, associées aux mystères du monde souterrain et qu’elles se manifestent seulement par les sources, les puits et les fonds de quelques cavernes, les eaux souterraines sont les eaux de la nature les plus sujettes à questionnements et idées reçues : sur leur origine, l’art de les détecter, de les atteindre et de les extraire, leur disponibilité, leurs vertus et leurs défauts. Y répondre est l’ambition de ce livre écrit sous l’angle des sciences de l’environnement et des sciences humaines. Il s’adresse aux curieux comme aux étudiants, à tous ceux désireux d’en savoir plus sur ce vaste sujet". (Extrait de la préface)

Ses auteurs ont regroupé les 90 questions dans quatre parties qui reflètent les caractères de l’eau souterraine et les façons dont les sociétés humaines se la représentent, la comprennent, l’emploient et n’en mesurent pas tous les risques.

  • L’eau invisible
  • L’eau active
  • L’eau utile
  • L’eau fragile.

Dans chaque partie, les questions sont formulées de manière simple et les réponses font appel aux connaissances actuelles dans différents domaines telles les sciences de l’eau, l’histoire et la géographie, l’écologie et l’agronomie, la sociologie, l’économie et les sciences politiques.


Jean Margat, Thierry Ruf
90 clés pour comprendre les eaux souterraines
Collection "Clés pour comprendre"
Éditions Quae, Versailles (France), 2014, 152 pp.



Infos complémentaires

JPEG - 55 ko

Mots-clés

Glossaire

  • Amphibie

    Ce mot d’origine grecque signifie « double vie » et s’applique à des animaux et à des végétaux vivant dans l’eau mais capables en même temps de se développer hors de l’eau. C’est le cas des amphibiens (grenouilles, salamandres, etc.), mais aussi de certains mammifères (phoques, hippopotames, crocodiles, castors, etc.) et de quelques poissons et insectes. Les plantes amphibies, tels les nénuphars, ont une partie immergée et une autre émergée, parfois flottante ; certaines peuvent s’adapter à d’importantes variations du niveau d’eau.

Mot d’eau

  • Tout peut aisément s’expliquer ...

    « Tout ce qu’on voit encore se développer dans les airs et naître au-dessus de nous, tout ce qui se forme dans les nuages, tout enfin, neige, vents, grêle, gelées, et le gel si puissant qui durcit le cours des eaux et ralentit ou arrête ça et là la marche des fleuves, tout cela peut aisément s’expliquer, ton esprit n’éprouvera aucune peine à en comprendre les causes et à en pénétrer le secret, du moment que tu connais bien les propriétés des atomes. » (Lucrèce, 1er s. av.J.C.)


Contact Lettre d'information