AccueilBloc-Notes

28 juillet 2018.

Vidange record du lac des Faverges

C’est un événement que les habitants de la Lenk, dans l’Oberland (...)

C’est un événement que les habitants de la Lenk, dans l’Oberland bernois, redoutent désormais chaque été lorsque le lac des Faverges, situé sur le glacier de la Plaine Morte, libère soudainement ses eaux dans la Simme. Alimenté par une fonte des glaces de plus en plus marquée par le réchauffement climatique, le lac voit alors son volume monter régulièrement et rapidement jusqu’au moment où il se vide brusquement par un chenal formé naturellement sous le glacier. Le vendredi 27 juillet 2018, l’alarme a été donnée par les installations de surveillance, un restaurant et un camping ont été évacués de façon préventive. En quelques heures, ce sont quelques 2 millions de mètres cubes d’eau qui se sont déversés dans la vallée et la station de mesures de la Lenk a enregistré un débit record de 94,5 m3 par seconde. Par comparaison, le débit moyen normal de la Simme à cet endroit durant les mois d’été est d’environ 5 à 6 m3 et le précédent record enregistré en 2014 était de 25 m3. Il n’est pas exclu que ce genre de risque continue de s’accentuer dans les années à venir. Quant au glacier de la Plaine Morte, il aura certainement disparu avant la fin du siècle.




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information