AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2006

21 novembre 2006.

Trop de fluor dans l’eau : un danger sous-estimé

Dans sa série de documents consacrés à la gestion des produits (...)

Dans sa série de documents consacrés à la gestion des produits chimiques dans l’eau, tels l’arsenic ou les cyanotoxines, l’Organisation mondiale de la santé vient de publier un nouveau rapport concernant le fluor. Trop de fluor dans l’eau de boisson peut en effet provoquer des affections qui vont d’une fluorose dentaire bénigne à une fluorose osseuse invalidante. C’est un problème peu reconnu et sous-estimé. L’OMS propose ses recommandations.

Des millions de personnes, rappelle l’OMS, sont de par le monde exposées à une concentration excessive de fluor dans l’eau provenant de sources géologiques naturelles. Certes les concentrations faibles sont bonnes pour les dents, mais dès qu’elles dépassent certaines doses, elles peuvent entraîner des affections débilitantes. La fluorose osseuse peut même avoir ici et là des effets dévastateurs sur la santé de certaines populations. En Chine, par exemple, plus de 10 millions de personnes en seraient atteintes.

La fluorose dentaire se caractérise par des dents tachetées et piquetées. Dans les cas les plus graves, l’émail peut être endommagé. La fluorose osseuse résulte quant à elle, au fil des ans, d’une accumulation progressive du fluor dans le tissu osseux et entraîne une raideur et des douleurs articulaires. Dans les cas graves, elle peut entraîner une modification de la structure des os, une calcification des ligaments et avoir des effets invalidants.

Dans son rapport, l’OMS fait part des dernières données scientifiques sur la présence du fluor dans l’eau, sur ses effets et sur les moyens de réduire les niveaux excessifs, ainsi que sur les techniques d’analyse. D’où il ressort que les souffrances provoquées par les fortes concentrations en fluor sont évitables. Éliminer l’excès de fluor dans l’eau de boisson est une opération difficile et coûteuse, mais il existe des solutions économiques utilisables au niveau local. Le rapport en présente quelques-unes, comme l’utilisation de terre cuite pilée ou de charbon d’os, la précipitation par contact ou l’utilisation d’alumine activée (filtre absorbant).

On trouve des concentrations élevées de fluor dans de nombreuses parties du monde, notamment en Afrique, en Méditerranée orientale et dans l’Asie du Sud. L’une des zones à forte concentration en fluor les mieux connues s’étend de la Turquie à la Chine, en passant par l’Iraq, l’Iran, l’Afghanistan, l’Inde et le nord de la Thaïlande. Mais il existe de nombreuses autres zones où l’eau très riche en fluor entraîne un risque pour ceux qui la boivent, notamment certaines parties de la vallée du Rift en Afrique. Il s’agit souvent de zones arides où il n’y a pas d’autres sources d’eau. (Source : communiqué OMS)

* “Fluoride in Drinking-water”, by J.Fawell, K.Bailey, J.Chilton, E.Dahi, L.Fewtrell and Y.Magara - Published on behalf of the World Health Organization by IWA Publishing, London - 2006




Mots-clés

Glossaire

  • Aiguadier

    Cet ancien vocable, qui s’écrit aussi eygadier dans son usage provençal et qui était parfois remplacé par le mot garde-vanne, désignait la personne chargée de distribuer des eaux d’irrigation entre différents ayants droit. Aujourd’hui, en Camargue notamment, l’aiguadier joue un rôle important dans la gestion de l’eau des rizières : il en vérifie le degré de salinité et en contrôle la hauteur de lame en fonction des différentes phases de développement du riz depuis les semis jusqu’à la montaison.

Mot d’eau

  • Be water my friend

    “Vide ton esprit. Sois sans forme. Souple, comme l’eau. Verse de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Verse de l’eau dans une bouteille, elle devient la bouteille. Verse-la dans une théière, elle devient la théière. L’eau peut couler doucement ou chuter brutalement. Sois comme l’eau, mon ami.” (Bruce Lee)


Contact Lettre d'information