AccueilRessourcesOutils

25 mars 2010.

« Tous dans le même bain »

L’Association pour la sauvegarde du Léman (ASL) publie une nouvelle (...)

L’Association pour la sauvegarde du Léman (ASL) publie une nouvelle brochure à l’intention des jeunes lecteurs pour les sensibiliser aux enjeux actuels et futurs liés à la protection, l’exploitation et la gestion de l’eau.

Mieux vaut tomber dans la marmite tout petit pour affronter un avenir écologiquement incertain !

Douze ans après Les Algues d’Abaddon, l’ASL, avec l’appui de la Fondation Ernest Dubois, poursuit son travail de sensibilisation auprès des jeunes de 13-14 ans avec une brochure de 16 pages, illustrée, telle une BD, par le dessinateur Exem. Les collèges des cantons suisses riverains du Léman et ceux de France voisine auront ainsi à leur disposition un nouvel outil d’initiation aux enjeux de l’eau.

“Il ne s’agit évidemment pas de rédiger une encyclopédie sur le thème de l’eau, explique le groupe de travail qui a conçu la publication, mais de sensibiliser les jeunes d’aujourd’hui à certaines menaces qui pèsent sur les ressources en eau sans lesquelles la vie sur terre serait impossible.”

Tous dans le même bain a délaissé des thèmes plus anciens, comme celui des phosphates et de leurs effets néfastes qui dans les années 1980 ont provoqué la prolifération des algues dans le lac et son asphyxie. Même si ce problème n’est pas totalement résorbé, il a paru plus important aux auteurs de la nouvelle brochure d’intéresser ses lecteurs aux pollutions persistantes et aux pollutions nouvelles engendrées par les modes de vie actuels, par des pratiques liées à l’eau et prisées par les adolescents d’aujourd’hui comme le surf qui doit parfois bénéficier d’enneigement artificiel, par des actes plus quotidiens comme la consommation de viande dont la production nécessite plusieurs milliers de litres d’eau, ou encore par l’apparition dans l’eau de micropolluants et de résidus de médicaments, de cosmétiques ou autres produits chimiques d’usage courant.

Pour ne pas laisser les jeunes lecteurs sur un sentiment d’impuissance face à tous ces enjeux de l’eau, Tous dans le même bain leur suggère quelques gestes qui sont à la portée de chacun pour contribuer à limiter les dégâts.



Infos complémentaires

JPEG - 15.3 ko

- La brochure
Tous dans le même bain
peut être obtenue auprès du secrétariat de l’Association pour la sauvegarde du Léman (voir les coordonnées de contact) ou téléchargée
sur son site.

- Le n°75/mars 2010
de la revue Lémaniques
en propose par ailleurs une large et utile présentation.

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information