AccueilRessourcesDans les livres

17 mars 2012.

Rivières et rivaux - Les frontières de l’eau

Vasken Andréassian et Jean Margat - Une approche scientifique des (...)

Vasken Andréassian et Jean Margat - Une approche scientifique des enjeux liés au partage des ressources d’eau dans le monde.

L’histoire des civilisations anciennes fourmille de rivalités liées à l’accès à l’eau, qui désaltère les assoiffés, irrigue les champs, fait tourner la roue des moulins, sert de fortification et matérialise les frontières. Qu’en est-il aujourd’hui ? Si en Europe de l’Ouest les affrontements ont laissé place à la coopération et à la paix, l’eau reste au cœur des grands enjeux mondiaux. C’est une ressource naturelle pas comme les autres.

Vazken Andréassian et Jean Margat analysent les frontières physiques et humaines qui délimitent l’inégale répartition des eaux sur terre. D’où vient l’eau des rivières ? Par où passe la frontière fluviale ? Comment inventorier les ressources en eau ?

Des rivalités emblématiques liées à l’eau sont présentées pour des fleuves transfrontaliers comme le Tigre et l’Euphrate, le Nil, le Jourdain, le Rhin, le Colorado, l’Indus… Sont dévoilées les raisons qui rendent les conflits liés au partage de l’eau des rivières si complexes.Enfin, les auteurs examinent les raisons d’espérer, et de désespérer, au sujet de l’eau et des conflits qui pourraient concerner son partage équitable dans le futur. (Extrait de la 4e page de couverture)


SOMMAIRE

Introduction
Une simple question d’étymologie ? - L’eau au cœur des grands enjeux mondiaux - L’eau une ressource naturelle pas comme les autres

Les frontières de l’eau : frontières physiques et frontières humaines
D’où vient l’eau des rivières ? - Frontières en surface et frontières en profondeur - Un aperçu global du partage des cours d’eau par les états - Des frontières de l’eau aux eaux frontières

Quantifier ressources et demandes en eau
Quelle ressource l’eau de la nature offre-t-elle ? - Comment recenser et évaluer les ressources en eau ? - Confronter la demande en eau aux écoulements naturels - Les bons comptes font les bons amis

Tour du monde des rivalités de l’eau
Le Tigre et l’Euphrate - Le Nil - L’Indus - Le Jourdain - Rio Grande et Colorado - conflits internes et conflits externes - Petites et grandes rivalités aux frontières de la France

Conclusion : guerre de l’eau contre droit de l’eau
Comprendre les conflits liés à l’eau - Le droit de l’eau existe-t-il ? Les guerres de l’eau existent bien… mais réduire tous les conflits à leur dimension hydrologique serait exagéré


Vasken Andréassian et Jean Margat
Rivières et rivaux - Les frontières de l’eau
Éditions Quae, Versailles, 2012, 138 pp.



Infos complémentaires

JPEG - 4.7 ko

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information