AccueilInfosOn en parle

7 octobre 2008.

Prix moyen de l’eau en Europe : 3,40 euros le m3

Sur mandat de la Fédération professionnelle française des (...)

Sur mandat de la Fédération professionnelle française des entreprises de l’eau, la société NUS Consulting, spécialisée notamment dans les audits des services de gestion, a réactualisé une étude sur le prix de l’eau et de l’assainissement dans les cinq plus grandes villes de dix pays européens. Les prix moyens varient de 0,84 € le m3 en Italie et 6,18 € au Danemark, avec une moyenne de 3,40 € dans les dix pays étudiés.

L’étude réalisée par NUS Consulting a relevé les prix de l’eau et de l’assainissement facturés aux particuliers en janvier 2008 et mesuré leur évolution depuis juillet 2003. Elle se base sur une facture type de 120 m3 par an. Les prix moyens incluent les taxes et sont pondérés par les données démographiques des villes. La part de la population concernée par cette étude varie selon les pays passant de 7% en France à 25,8% en Finlande.

Récapitulatif des prix moyens globaux (eau et assainissement) par pays

Danemark 6,18 €
Allemagne 5,16 €
Pays-Bas 4,01 €
Royaume-Uni 3,58 €
Belgique 3,49 €
France 3,01 €
Finlande 2,88 €
Suède 2,45 €
Espagne 1,91 €
Italie 0,84 €
Moyenne 3,40 €


- On constate à la lecture de ce tableau que les pays du nord de l’Europe sont les plus chers à l’exception de la Suède et de la Finlande qui possèdent d’importantes ressources hydriques.
- L’écart entre les prix constatés dans les différentes villes et la moyenne varie selon un coefficient qui va de 3,7 % en France à plus de 35 % au Royaume-Uni.
- La moyenne européenne du prix de la distribution de l’eau affiche 1,83 €/m3 avec une fourchette comprise entre 0,38 et 3,03 €/m3. Celle du prix de l’assainissement est de 1,52 €/m3.
- L’évolution des prix moyens globaux sur une année marque une augmentation de 4,8 % (22,9 % en Suède), mais une diminution dans un seul pays (- 3,7 % en Italie).
- Depuis le lancement de l’étude NUS Consulting en 2003, le prix moyen de l’eau en Europe a connu une hausse de 5,1% par an.

Le pourquoi des écarts de prix

Dans sa présentation de cette étude, la Fédération professionnelle française des entreprises de l’eau fournit quelques éléments d’analyse de la variabilité des prix entre les États. Entre autres :

  • les différences constatées, en dehors de la disponibilité et de la qualité naturelle de l’eau, dépendent notamment de choix liés à la protection de la ressource, aux normes de qualité et à la performance des services
  • il faut tenir compte des différences structurelles : l’Italie et l’Espagne pratiquent par exemple une tarification par palier qui augmente en fonction des volumes consommés (les particuliers sont avantagés par rapport aux gros consommateurs industriels)
  • en Italie, les particuliers bénéficient d’un prix de base inférieur au coût réel de la distribution, alors qu’en France le prix de l’eau couvre l’intégralité des dépenses de gestion et d’investissement des services d’eau et d’assainissement
  • les taxes et redevances facturées aux particuliers varient d’un pays à l’autre. (Source : étude NUS Consulting)

Liens utiles

- Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (France)
- Groupe NUS Consulting



Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information