AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2008

25 janvier 2008.

Pédalez ... vous aurez de l’eau potable !

Ce sont cinq étudiants californiens qui en ont eu l’idée et qui (...)

Ce sont cinq étudiants californiens qui en ont eu l’idée et qui l’ont présenté au concours "Innovate or Die" (innover ou mourir) où ils en ont été déclarés premiers lauréats : leur vélo spécial baptisé Aquaduct et conçu pour transporter et en même temps filtrer l’eau devrait aider bien des familles de pays en développement pour qui l’accès à l’eau potable est problématique.

Le concours "Innovate or Die", organisé conjointement par Google, Spezialized Bicycles et Goodby, Silverstein & Partners – trois sociétés qui ont en commun des préoccupations pour l’innovation, la technologie et l’environnement – invitait ses participants à proposer des solutions à des défis environnementaux en faisant obligatoirement appel à l’un ou l’autre système à pédales.

Le principe de l’Aquaduct Mobile Filtration Vehicle est simple : deux réservoirs sont installés sur un vélo, l’un où l’on verse l’eau non salubre, l’autre où l’on récupère l’eau potable. Entre les deux : un système composé d’un filtre et d’une pompe actionnée via le pédalier. Le filtrage de l’eau se fait pendant le transport, ou sur place en roue libre.

Autrement dit, cet engin répond à deux besoins essentiels : transporter de l’eau (il faut souvent pour cela parcourir de longues distances entre la maison et le point d’eau) et disposer d’une eau salubre (ce qui suppose un système de purification). Et la solution se veut résolument écologique et non polluante puisqu’elle fait essentiellement appel à l’énergie humaine.

Voir la video de présentation du prototype sur le site du concours "Innovate or Die"




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information