AccueilInfosOn en parle

4 octobre 2019.

Nouvelle galerie d’adduction d’eau dans les montagnes neuchâteloises

La ville de La Chaux-de-Fonds et la société Viteos SA qui gère son (...)

La ville de La Chaux-de-Fonds et la société Viteos SA qui gère son réseau d’approvisionnement en eau ont inauguré la galerie de Jogne qui fait partie du nouveau système d’adduction de la cité horlogère neuchâteloise située à quelque 1000 mètres d’altitude. Depuis plus de 130 ans, la majeure partie de son eau est captée beaucoup plus bas, dans des sources et des aquifères de la vallée de l’Areuse, puis acheminée par pompage dans une conduite ascensionnelle de près de 500 mètres de dénivelé avant de s’écouler par gravitation jusqu’aux réservoirs de la ville à travers une galerie d’une vingtaine de kilomètres.

JPEG - 179.4 ko
La nouvelle galerie de Jogne mesure 762 mètres de long (Crédit photo : VITEOS SA, avec son aimable autorisation)

Le projet de rénovation de ce réseau datant de 1887 prévoyait entre autres le remplacement de cette galerie car les ouvrages souterrains de l’aqueduc historique ne pouvaient plus être utilisés. C’est maintenant chose faite après des travaux qui auront duré quatre ans. Le renouvellement des conduites ascensionnelles est en voie d’être achevé lui aussi. Restera alors à construire une nouvelle usine de traitement de l’eau.

L’ensemble du nouveau système d’adduction devrait être opérationnel en 2024 avec un débit maximal de 16 mètres cubes à la minute, soit 23 millions de litres à la journée. Cela permettra de couvrir plus de 90% des besoins en eau de la ville et de garantir à ses habitants un approvisionnement en eau potable sécurisé et pérenne. Le budget de ces différents travaux de rénovation, répartis sur 13 ans, se monte à quelque 34 millions de francs suisses. (Source : communiqué de la Ville de La-Chaux-de-Fonds et Viteos SA))



Mots-clés

Glossaire

  • Aquaponie

    Mode de production alimentaire qui conjugue la culture de plantes (hors-sol) et celle d’animaux aquatiques (aquaculture) dans un système de recirculation. Cette méthode, économe en eau, utilise les déchets de poissons comme solution nutritive organique pour cultiver des légumes. L’aquaponie permet de produire des aliments riches en protéines. Elle peut être pratiquée dans de petites unités domestiques comme dans de grandes surfaces à but commercial, en eaux douces comme en eaux saumâtres (Source : FAO).

Mot d’eau

  • Entre la ressource et la source, comment dire l’eau avec justesse ?

    " Entre l’expérimentation du chimiste qui dit clairement la composition de l’eau mais en oublie l’usage, et l’expérience des usagers qui en vivent les troubles, les dangers et les surprises, y a-t-il une place pour une épreuve de soi et du monde qui dise l’eau au lieu de ne faire qu’en parler ? " (Jean-Philippe Pierron, "La Poétique de l’eau")


Contact Lettre d'information