AccueilRessourcesOutils

novembre 2014.

Méli-Mélo – Démêlons les fils de l’eau

Des vidéo-clips pour mieux comprendre, de façon décalée, les enjeux (...)

Des vidéo-clips pour mieux comprendre, de façon décalée, les enjeux et les difficultés liées à la gestion de l’eau.

Va-t-on manquer d’eau ? L’eau est-elle trop chère ? L’eau en bouteille est-elle meilleure que l’eau du robinet ? Peut-on tout jeter dans le "tout-à-l’égout" ? Les médicaments dans l’eau sont-ils dangereux ? Y-a-t-il trop de pesticides dans les milieux aquatiques ? Pourquoi faut-il laisser de l’espace aux rivières dans les villes ?

C’est le genre de questions auxquelles veut répondre, dans la bonne humeur mais avec tout le sérieux requis, la série de vidéo-clips produites par le Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l’Eau (GRAIE)* pour aider les usagers à "démêler le vrai du faux en montrant que les réponses simples sont souvent trop simplistes pour être honnêtes". Et, surtout, pour les inviter, après réflexion, à avoir des comportements à la hauteur des enjeux et des solutions.

JPEG - 33.8 ko

Pour ce faire, le GRAIE et Média Pro, agence lyonnaise spécialisée dans la réalisation de films de communication et de création, peuvent compter notamment sur la complicité de Jacques Chambon et Franck Pitiot, les deux comédiens tenant les rôles de Merlin et Perceval dans la série Kaamelott.

En plus de vouloir combattre les idées fausses et les incompréhensions et de le faire en alliant humour et messages argumentés, le projet "Méli Mélo", lancé en mai 2014, propose sur son site web des outils pédagogiques, documents et textes de référence, illustrations et dessins de presse, le tout "conçu pour être piraté sans modération" !

- En savoir plus et accéder à la web-série sur le site eaumelimelo.org

(*) Le Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l’Eau (GRAIE) est une association française créée en 1985 dans le but de mobiliser et de mettre en relation les acteurs de la gestion de l’eau et de l’aménagement urbain, à contribuer à la diffusion des informations et des résultats de recherche dans ces domaines, et à faire évoluer les perceptions et les pratiques opérationnelles.



Infos complémentaires

JPEG - 30.8 ko

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information