AccueilInfosOn en parle

2 novembre 2006.

Madagascar exportera de l’eau douce vers les pays du Golfe

Aquamar, société privée internationale canadienne, et l’Autorité (...)

Aquamar, société privée internationale canadienne, et l’Autorité nationale malgache de l’eau et de l’assainissement ont signé à Madagascar une convention pour l’exportation d’eau du fleuve Mananara vers les pays du Golfe Persique, cela à raison de 230’000 m3 par jour pendant une durée de 25 ans.

Selon la Tribune de Madagascar, qui fournit cette information, la quantité d’eau qui sera exportée a été fixée suite à des études sur les éventuelles incidences sur l’écosystème et sur les besoins des utilisateurs. Cette quantité représenterait environ le dixième du débit du fleuve.

L’exportation ne devrait débutera que dans 18 à 24 mois car des infrastructures doivent préalablement être mises en place, notamment les “pipeline” qui assureront le transport de l’eau de Mananara vers le port de Tamatave où se fera le chargement de l’eau brute dans les bateaux.

La société canadienne construira deux bateaux d’une capacité respective de 350’000 m3 et pour un coût de 125 millions de dollars chacun. Cette eau sera destinée à satisfaire les besoins en eau des agriculteurs du Golfe Persique, mais aussi, après traitement, à la consommation d’eau potable.

Côté malgache, on souligne que cette exportation devrait favoriser la création d’emplois, le transfert de technologies et de savoir-faire pour les techniciens malgaches du secteur de l’eau et de l’assainissement. De plus, elle constituera une source de devises pour le Trésor public. A savoir : 1,25 dollar pour 4,6 mètres cubes, selon la Tribune de Madagascar.




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information