AccueilRessourcesDans les livres

août 2011.

Le Léman raconté par les sciences

Durant les mois de juillet et d’août 2011, le journal ‘Le Temps’, (...)

Durant les mois de juillet et d’août 2011, le journal ‘Le Temps’, édité à Genève, a consacré une série de huit articles au Léman, en plein cœur de l’actualité puisqu’au même moment des équipes de chercheurs s’adonnaient à une nouvelle exploration des profondeurs du lac, disposant notamment pour cela de deux mini-submersibles russes. Une occasion saisie par le quotidien pour proposer à ses lecteurs de rafraîchir leurs connaissances de cette immense étendue d’eau franco-suisse.


1. GÉOLOGIE.
Genèse d’un croissant aux confins des Alpes

Plaques et glaciers ont uni leurs forces pour modeler le terrain. Puis sont intervenues les rivières et la vie (Etienne Dubuis, 5 juillet 2011)
> Lire sur le site du journal ‘Le Temps’

2.
LIMNOLOGIE. Le Léman, un réservoir naturel remuant de courants

La dynamique du lac est complexe. La saisir est crucial pour mieux gérer les eaux et les polluants et sédiments qu’elles charrient entre Le Bouveret et Genève. Esquisse de courantologie (Olivier Dessibourg, 12 juillet 2011)
> Lire...

3. HISTOIRE.
Un bassin de population permanent

Avec les villages palafittes, reconnus il y a peu par l’Unesco, les rivages ont été habités dès environ 4000 avant notre ère. Les spécialistes soulignent la constance des échanges, notamment vers le sud (Nicolas Dufour, 19 juillet 2011)
> Lire...

4. CHIMIE.
Santé du lac : un diagnostic réservé

La quantité de phosphore a nettement régressé mais de nouvelles pollutions sont suivies de près (Caroline Depecker, 26 juillet 2011)
> Lire...

5. NATURE.
Le va-et-vient des espèces lacustres

Poissons, oiseaux d’eau, crustacés : la faune locale est riche. Mais gare aux espèces invasives ! (Etienne Dubuis, 2 août 2011)
> Lire...

6. BOTANIQUE.
Des herbiers prospères mais sans poumon

La lutte contre les phosphates a porté ses fruits. Les macrophytes se diversifient au grand bonheur de la faune (Marco Danesi, 9 août 2011)
> Lire...

7. CRUES.
Un barrage pour dompter le lac

Le niveau du Léman varie depuis 15 000 ans. Aujourd’hui, le barrage du Seujet à Genève le contrôle au centimètre près (Mathieu Signorell, 16 août 2011)
> Lire...

8. ARCHÉOLOGIE.
Des trésors sous les eaux lacustres

Le Léman compte une quarantaine d’épaves d’intérêt historique. Un chercheur indépendant revendique plus de 60 découvertes (Nicolas Dufour, 23 août 2011)
> Lire...





Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information