AccueilRessourcesOutils

mai 2012.

L’eau : plus qu’un jeu !

Dans ses pages concernant l’utilisation des eaux, le site de (...)

Dans ses pages concernant l’utilisation des eaux, le site de l’Office fédéral de l’environnement propose, en téléchargement et sous forme de jeu éducatif, un outil de simulation de la gestion de l’eau. Libre à chacun - chez soi, ou en équipe, dans une école - d’aménager chaque parcelle de son territoire comme il l’entend, le but étant d’harmoniser le mieux possible, et de manière financièrement probante, les trois impératifs environnementaux, économiques et sociaux du développement durable.

JPEG - 119 ko

L’Office fédéral de l’environnement cherche de cette manière à sensibiliser le public, en particulier les élèves des niveaux secondaires, à la complexité et à l’interaction des décisions que les collectivités publiques doivent prendre en matière de gestion de l’eau : une politique digne de ce nom ne peut réussir que si elle est menée en commun avec d’autres domaines (aménagement du territoire, agriculture, énergie, économie) et que ses impacts sur l’économie peuvent être positifs. On peut dire aussi qu’indirectement cette initiative permet ainsi de préparer les jeunes et futurs citoyens à leurs responsabilités civiques dans un domaine qui, se préoccupant d’un bien commun essentiel à la vie, implique aussi des modes de gestion démocratiques.

Qu’il s’agisse de l’approvisionnement de la population en eau potable ou de la modernisation des stations d’épuration, de la protection des habitats contre les crues ou contre l’infiltration des eaux de pluie, de la promotion de pratiques agricoles et industrielles respectueuses de l’environnement, de la protection des nappes souterraines ou de la production d’énergie hydroélectrique, de la renaturation des rivières ou de l’aménagement de bases de loisirs au bord de l’eau, etc., l’enjeu est à chaque fois de garantir la meilleure qualité de vie possible en même temps que le développement économique et le respect de la biodiversité.

Un espace graphique plutôt agréable, découpé en différentes zones d’intervention possibles, invite les participants, sur la base d’un budget de base alloué au départ, à investir dans des réalisations de leur choix et de vérifier (via un compteur de points en ligne) l’impact de leurs décisions au fur et à mesure que le paysage se modifie. Le scénario peut se poursuivre sur 80 ans et à chaque fin d’année le compte financier est crédité des revenus ou débité des déficits générés par les décisions prises en cours d’exercice. (bw)



Infos complémentaires

:: Notes pratiques

- Ce jeu-outil de simulation peut être téléchargé gratuitement sur le site de l’OFEV (format ZIP, version PC de 72 Mo ou Mac de 83 Mo)

- Idem pour les règles du jeu qui décrivent dans le détail (mais il importe cependant de consacrer un peu de temps à sa compréhension et à sa prise en mains) les objectifs à atteindre grâce à cet outil de simulation, les éléments qui le composent, les actions qui permettent de les modifier et les conséquences des options prises.

- Selon ses concepteurs, L’eau, c’est plus qu’un jeu peut être utilisé, dans un contexte pédagogique, dans des cours de géographie ou d’économie, voire sous forme de devoir à domicile.

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information