AccueilInfosOn en parle

13 juin 2006.

L’eau, bien commun : un maire français veut du concret

Neufchâteau, dans le département des Vosges, s’est déjà fait (...)

Neufchâteau, dans le département des Vosges, s’est déjà fait connaître de l’opinion publique française en 2001 en dénonçant le contrat d’affermage qui la liait à une filiale de la société Veolia, chargée de distribuer l’eau de la commune. Son maire, Jacques Drapier, fait un pas de plus : il propose la gratuité des 40 premiers litres par jour et par habitant. « Ce n’est pas démagogique, dit-il, ce n’est même pas généreux, c’est une justice ».

En 2000, le prix de l’eau à Neufchâteau était de 4,02 euros le mètre cube. Depuis la résiliation du contrat d’affermage, ce prix est redescendu à 2,98 euros, soit une économie de plus de 25%. Ce qui n’a pas empêché la commune et sa nouvelle régie autonome de réaliser des bénéfices tout en engageant des travaux et des investissements pour l’amélioration de son réseau d’eau.

De son côté, Veolia a entamé une action en justice pour rupture de contrat et réclame plus de 7 millions d’euros d’indemnités. (Source : France 3 Région Lorraine Champagne-Ardenne).




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information