AccueilBloc-Notes

3 juillet 2018.

L’Europe est encore loin du "bon état" de ses eaux

Selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement (AEE), 40 (...)

Selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement (AEE), 40 % seulement des lacs, rivières, estuaires et eaux côtières de l’Union européenne sont dans un « bon » ou « très bon » état écologique, cela malgré les progrès réalisés au cours des dernières décennies en matière de qualité environnementale. Le nord de la Scandinavie, l’Écosse et l’Estonie, ainsi que la Slovaquie, la Roumanie et plusieurs régions méditerranéennes présentent des eaux de surface en meilleur état, proportionnellement parlant, qu’en Europe centrale où la densité de la population est plus forte et l’agriculture plus intensive. Dans la plupart des États membres, l’état chimique médiocre des eaux de surface est dû à quelques substances indésirables, la plus fréquente étant le mercure.




À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information