AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2007

4 septembre 2007.

Henniez passe dans le groupe Nestlé

Nestlé Waters et la famille Rouge, actionnaire majoritaire des (...)

Nestlé Waters et la famille Rouge, actionnaire majoritaire des Sources Minérales Henniez, en Suisse romande, se sont mises d’accord sur l’acquisition par la multinationale de 61,66% de la société. Une offre publique d’achat sera également lancée portant sur le reste des actions d’Henniez cotées en bourse. Total de la transaction : 155 millions de francs suisses environ. Du coup, Nestlé Waters devient leader des eaux embouteillées sur le marché suisse avec près de 25% des parts de marché.

Dans le communiqué conjoint publié par les deux entreprises, il est précisé qu’en 2006 Henniez a réalisé un chiffre d’affaires de 152 millions de francs en 2006. La société emploie actuellement plus de 270 personnes sur trois sites dans les cantons de Vaud et du Valais. Elle commercialise les marques Henniez et Cristalp. Avec un chiffre d’affaires de 77 millions en 2006, Nestlé Waters Suisse quant à elle commercialise S. Pellegrino, Vittel, Contrex, Acqua Panna et Perrier.

Les deux parties, même si leur histoire ne suit pas les mêmes courbes, partagent en tout cas les mêmes origines vaudoises. Elles se disent « mieux armées pour réussir sur un marché très concurrentiel ». Les trois grandes chaînes suisses de distribution se partagent en effet 85% des ventes. Et le marché suisse de l’eau embouteillée, avec une consommation annuelle de 127 litres par habitant, se situe au-dessus de la moyenne européenne et affiche une croissance de 1 à 2% par an.

Pour Nicolas Rouge, administrateur délégué des Sources Minérales Henniez, cette transaction devrait assurer la pérennité des traditions de l’entreprise et de la marque Henniez : « Avec Nestlé, nous avons trouvé un partenaire de confiance pour poursuivre ces objectifs. »

Quant à Carlo Donati, directeur général de Nestlé Waters, il est convaincu qu’Henniez amènera un plus dans les activités de son entreprise en Suisse, à savoir « un outil industriel moderne, adapté aux évolutions des besoins des consommateurs ». Sans oublier que de nouvelles marques locales complèteront un épais portefeuille de marques internationales.

(Source : communiqué de presse)

P.S. Le 10 octobre 2007, la Commission fédérale de la concurrence (Comco) a fait savoir que rien ne s’opposait à ce rachat. Selon cet organe de contrôle, aucun indice de création ou de renforcement de position dominante n’apparaît en effet sur le marché spécifique des eaux minérales, jus de fruits et autres thés froids.

Liens
www.henniez.ch
www.nestle-waters.com




Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information