AccueilInfosOn en parle

26 août 2008.

Feu vert suisse pour la centrale hydroélectrique de Nant-de-Drance

En Suisse, le Département fédéral de l’environnement, des transports, (...)

En Suisse, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et des communications (DETEC) a délivré son autorisation de concession et de construction de la station de pompage-turbinage de Nant-de-Drance, sur la commune de Finhaut en Valais. Le début des travaux qui devraient durer 7 ans et dont les maîtres d’ouvrage sont l’entreprise Atel et les CFF (régie fédérale des chemins de fer), est agendé pour septembre 2008. Le projet, devisé à 990 millions de francs suisses, devrait permettre une augmentation de production d’électricité de quelque 600 mégawatts par an.

Le projet de Nant-de-Drance a pour but d’optimiser les équipements hydroélectriques d’Emosson en modifiant son système d’amenée d’eau. Plus concrètement, il s’agira de pomper de l’eau dans le barrage d’Emosson pour l’amener dans celui du Vieux Emosson durant la nuit et le week-end. Ce pompage se fera à des moment où la consommation d’électricité est au plus bas. Durant les périodes de pointe, lorsque la demande d’électricité est plus forte, le basin du haut laisse s’écouler l’eau vers les turbines situées en contrebas et l’énergie stockée est alors redistribuée sous forme d’énergie de pointe. Avec la construction de la nouvelle centrale et l’installation de ses 4 turbines supplémentaires de 150 mégawatts, la puissance totale des équipements hydroélectriques d’Emosson se situera aux environs de 1’500 gigawatts par année.

JPEG - 5 ko
Photo nant-de-drance.ch

Selon les concepteurs du projet, ce système d’exploitation d’eau en circuit fermé entre deux barrages n’aura aucune influence sur les cours d’eaux naturels. Aucune charge supplémentaire, sauf fluctuation du niveau des barrages, n’est ajoutée aux quantités d’eaux pompées. Par ailleurs la nouvelle installation sera entièrement souterraine et sera enterrée, à 1’700 mètres d’altitude, dans une grotte de quelque 40 mètres de haut sur 130 de large. Les nuisances de chantier devraient être réduites grâce à une galerie d’accès également souterraine. (Sources : communiqué Atel et dossier de presse Nant-de-Drance)

Pour en savoir plus,
consulter le site www.nant-de-drance.ch




Mots-clés

Glossaire

  • Pénurie

    Les pénuries surviennent lorsqu’il n’y a pas assez d’eau pour satisfaire à la fois les demandes humaines et les besoins de la nature, soit parce que cette eau fait physiquement défaut, soit parce que la demande est excessive ou que la ressource a été surexploitée, soit parce que le manque d’infrastructures, de moyens financiers ou de compétences techniques ne permet pas à une population de s’approvisionner en eau de quantité et de qualité suffisantes, soit aussi parce que des groupes humains sont empêchés par d’autres d’y avoir accès.

Mot d’eau

  • Un grand fleuve

    C’est le destin de tous les grands fleuves que d’être unique au monde, et chacun pour lui sans jamais pouvoir en toucher d’autres autrement que pour l’absorber (...) Le Fleuve, même si proche, ignore tous ses congénères. Il ne se sépare de l’immense nappe souterraine que pour couler aussitôt une âpre vie singulière, isolée par des barrières que jamais son Génie ne surmontera, et delà, on sait vers quel néant marin il se dissout ... (Victor Segalen, 1878-1919)


Contact Lettre d'information