AccueilRessourcesFiches

2008.

Eaux minérales : le marché suisse

Chiffres-clés 1990 2000 2018 Production CH 409,0 mio (...)

Chiffres-clés

1990 2000 2018
Production CH 409,0 mio litres 490,9 mio litres 562,7 mio litres
Exportations 13,2 9,0 7,4
Importations 74,2 218,8 418,0
Consommation totale 470,0 700,7 973,3
Consommation par habitant 69 litres 97 litres 113 litres
Parts de marché des eaux suisses 84% 68% 57%
  • Depuis 2007, toutes les eaux minérales aromatisées sont intégrées dans les données concernant les boissons rafraichissantes. Les chiffres postérieurs à cette date ne peuvent donc pas être comparés avec ceux des années précédentes.
  • Les données de la production suisse incluent tous les producteurs suisses, membres ou non de l’Association suisse des sources d’eaux minérales (SMS).
  • Avec ses 977,4 millions de litres, l’année 2017 a enregistré un record dans la consommation d’eau minérale en Suisse. Les précédents pics dataient de 2015 (964,9 mio) et de 2003 (934,2), année de grande canicule. Soit, cette année-là, une moyenne record de consommation par habitant de 126 litres.
  • En Suisse, il y a un siècle, la consommation d’eau minérale atteignait annuellement moins de deux litres par tête d’habitant. Vers les années 1950, elle était encore inférieure à dix litres. Aujourd’hui, elle dépasse largement les 100 litres et se situe dans la moyenne européenne (France : 148 litres, Italie : 190 litres, moyenne mondiale : 20 litres).
  • En 1964, la consommation suisse a dépassé pour la première fois la barre des 100 millions de litres. Aujourd’hui, elle avoisine les 900 millions de litres.
  • Un tiers des bouteilles d’eau sont en verre, les autres en PET. Des récipients de plastique (bonbonnes) de 5 litres et 5 gallons (18,9 litres) ou 20 litres sont de plus en plus utilisés.
  • En 2018, la Suisse a enregistré un volume record d’importations (418 millions de litres). 43% des eaux minérales consommées en Suisse proviennent de l’étranger.
  • 60% environ de l’eau embouteillée est consommée à la maison ou à la place de travail, le reste dans les établissements publics.
  • Les statistiques 2002 de l’Administration fédérale des douanes montraient que le 75% des 264 millions de tonnes d’eaux minérales importées l’étaient par la route. En 1998, cette proportion était encore de 67%.

Décomposition du prix de l’eau minérale en bouteille

Si le prix de vente de la bouteille = 1 franc suisse :

46,5 centimes frais de production et d’infrastructure
47,2 centimes frais de distribution et frais commerciaux
4,0 centimes taxe de recyclage
2,3 centimes TVA

Eaux minérales suisses

Nom de la marque, Lieu d’origine, Producteur

- Adelbodner, Adelboden (BE), Mineralquelle Adelboden AG
- Adello, Adelboden (BE), Mineralquelle Adelboden AG
- Allegra, Passugg (GR), Allegra Passugger Mineralquellen AG
- Alpenrose, Adelboden (BE), Mineralquelle Adelboden AG
- Appenzell’, Gontenbad (AI), Gontenbad Mineralquelle AG
- Aproz, Nendaz (VS), Aproz Sources Minérales SA / Migros
- Aquanika Mineralwasser AG, Mels (SG)
- Aquella, Nendaz (VS), Aproz Sources Minérales SA / Migros
- Arkina, Rhäzüns (GR), Feldschlösschen/Carlsberg
- Cristallo, Lostorf (AG), Mineralquelle Eptingen AG
- Cristalp, Saxon (VS), Nestlé Waters (Suisse) SA
- Elmer, Elm (GL), Ramseier Suisse AG
- Eptinger, Eptingen (BL), Mineralquelle Eptingen AG
- Heidiland, Mels (SG), Heidiland Mineralwasser AG
- Henniez, Henniez (VD), Nestlé Waters (Suisse) SA
- Knutwiler, Knutwil (LU), Mineralquelle Bad Knutwil AG
- Passugger, Passugg (GR), Allegra Passugger Mineralquellen AG
- Rhäzünser, Rhäzüns (GR), Feldschlösschen/Carlsberg
- San Bernardino, San Bernardino (TI), Kratos Grischa SA
- Swiss Alpina, Rothenbrunnen (GR), Feldschlösschen/Carlsberg/ pour Coop
- Valais, Nendaz (VS), Aproz Sources Minérales SA / Migros
- Valser, Vals (GR), Coca-Cola
- Zurzacher, Zurzach (AG), Mineralquelle Zurzach AG

Fontaines / Eaux de source en bonbonnes

- Edelvia, Knutwil (LU), Edelvia SA
- Eden, Dorénaz (VS), Eden Springs (Switzerland) SA


(Sources des données : Association suisse des sources d’eaux minérales, Initiative des Alpes, Fédération romande des consommateurs)

- Association suisse des sources d’eaux minérales et des producteurs de soft drinks (SMS)




Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information