AccueilAlbums photos

avril 2006.

Dans le Royans (France)

Le Royans, dans le Dauphiné français, entre Vercors et Isère. (...)

Le Royans, dans le Dauphiné français, entre Vercors et Isère. Saint-Nazaire-en-Royans et Pont-en-Royans valent le détour, histoire de grimper sur un aqueduc en fonction et visiter le Musée de l’eau.

L’aqueduc de Saint-Nazaire-en-Royans - longueur : 235 mètres, hauteur : 35 mètres - a été construit entre 1876 et 1878 pour amener de l’eau d’irrigation dans la plaine de Valence grâce à un système de canaux de 118 kilomètres. Toujours en fonction, le Canal de la Bourne débite en moyenne 7 mètres cubes / seconde. Aux pieds de l’aqueduc, un musée-archive retrace l’épopée de la construction du canal. Un ascenseur aménagé Il y a quelques années contre l’une des piles du pont, un déambulatoire grillagé installé directement sur le cours d’eau, des panneaux d’information et des bornes parlantes permettent à la fois de mieux comprendre l’impact régional de l’ouvrage et de découvrir le vieux village de Saint-Nazaire, les paysages de la vallée de la Bourne et les contreforts du Vercors.

Photos © aqueduc.info



Infos complémentaires

Musée de l’eau de Pont-en-Royans

À quelques kilomètres en amont, surplombant la Bourne, Pont-en-Royans héberge un Musée de l’eau, installé dans une ancienne manufacture de soieries. On y entre au travers d’un cylindre rappelant la conduite forcée qui permettait la production d’électricité. L’intérieur de la partie vouée aux « eaux du monde » est plutôt sombre. Et pour cause : l’essentiel des informations y est présenté sous forme d’écrans lumineux de toutes sortes. L’exposition se veut simultanément pédagogique et ludique : elle aborde différents enjeux - environnementaux, économiques, sociaux, culturels - de la ressource eau et propose quelques approches visuelles et sonores comme autant d’appels à la curiosité, voire à l’éveil des sens à la diversité des ambiances climatiques… Le Musée propose également un espace de découverte des eaux du Vercors ainsi qu’un bar à eaux. De retour à la lumière, rien ne vaut alors une promenade dans le parc aménagé au bord de la rivière, ne serait-ce que pour profiter de la vue en contre-plongée des maisons suspendues du village.

Liens

- Le site de St-Nazaire-en-Royans
- Le site du Musée de l’eau de Pont-en-Royans

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information