AccueilInfosOn en parle

11 juin 2006.

Chine : de l’eau sécurisée pour tous en 2020

Presque tous les paysans chinois auront accès à l’eau potable (...)

Presque tous les paysans chinois auront accès à l’eau potable sécurisée en 2020 : c’est en tout cas la conviction du ministre chinois des eaux, Wang Shucheng.

Lors d’une "table ronde sur l’approvisionnement en eau potable sécurisée" organisée à Beijing, il a révelé que la Chine avait mobilisé l’année passée 200’000 personnes pour mener des enquêtes dans 38’000 bourgs et cantons afin de faire le point de la situation de l’approvisionnement en eau potable dans les régions rurales chinoises.

À l’issue de ces enquêtes, il a été décidé d’assurer à 100 millions de ruraux supplémentaires l’approvisionnement en eau potable sécurisée d’ici 2010. Dans certaines régions, les habitants ne seront plus contraints de consommer de l’eau riche en fluor ou arsenic.

En Chine, selon les statistiques officielles, le nombre des habitants n’ayant pas accès à l’eau potable sécurisée est passé de 379 millions en 2000 à 312 millions en 2005. (Source : agence Xinhua)




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information