AccueilInfosOn en parle

6 juin 2006.

Chine : 800’000 projets ruraux pour l’eau

La Chine a accompli plus de 800 000 projets ruraux d’adduction en (...)

La Chine a accompli plus de 800 000 projets ruraux d’adduction en eau potable ces dernières années, résolvant les difficultés et l’insécurité à cet égard pour 67 millions de résidants ruraux, indique un Livre Blanc intitulé « Environmental Protection in China (1996-2005) » (protection de l’environnement en Chine 1996-2005).

Le gouvernement chinois a lancé ces dernières années des campagnes pour établir des villes et des municipalités avec des environnements propres et avancés écologiquement, poussant de l’avant un contrôle complet de l’environnement rural. Il se concentre notamment sur la lutte contre les pollutions localisés des élevages de bétail, de volaille et des parcs à poissons, et de la pollution de sites, de fleuves et de deltas.

Toujours selon ce Livre Blanc, les autorités chinoises ont également commencé les recherches sur la pollution des sols et les démonstrations de lutte contre la pollution dans tout le pays, et installé un système pour examiner et tester la sécurité des produits agricoles. Elles disent avoir renforcé le contrôle environnemental de la sécurité des pesticides et des engrais chimiques, popularisé les pesticides à haute efficacité, faibles toxicité et résidu, et interdit l’utilisation de pesticides hautement toxique et à fort pourcentage de résiduels dans la production des légumes, fruits, grains, thé et herbes médicinales chinoises. (Source : le Quotidien du Peuple en ligne)




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information