AccueilInfosOn en parle

21 octobre 2017.

AQUATIS a ouvert ses portes à Lausanne

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 (...)

Un espace de 3500 mètres carrés répartis sur deux niveaux, 2000 mètres cubes d’eau douce, 20 écosystèmes des 5 continents déclinés dans 46 aquariums, vivariums et terrariums, 10’000 poissons et une centaine de reptiles et amphibiens : ouvert au public depuis le 21 octobre, AQUATIS se présente, dans les hauts de Lausanne, comme le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce d’Europe. Plus encore : il entend proposer à ses visiteurs "un voyage exceptionnel à travers les milieux d’eau douce les plus fascinants de notre planète".

Imaginé à l’orée des années 2000, sous le nom d’AquaEcopôle, par deux biologistes français et un muséologue suisse, le projet rebaptisé plus tard AQUATIS et garanti par une Fondation reconnue d’utilité publique, se veut à la fois "scientifique, technologique, culturel et durable". Son acronyme annonce d’ailleurs tout un programme :

- AQUA comme eau : l’eau douce sert de fil conducteur aux visiteurs qui auront tout au long du parcours l’occasion de prendre davantage conscience de l’importance de la préservation des milieux aquatiques et de leur diversité.
- T comme Terre : les deux tiers des collections vivantes du Vivarium de Lausanne, qui a mis fin à ses activités après une quarantaine d’années d’existence. ont été intégrés dans le complexe du nouveau musée.
- I comme Innovation : dans son projet pédagogique, AQUATIS mise sur une scénographie des écosystèmes aquatiques qui fait appel aux techniques de vulgarisation interactive les plus modernes.
- S comme Science : AQUATIS, qui a conclu des partenariats avec plusieurs instituts de recherche, s’inscrit également dans un réseau de compétences dédiées aux sciences de la vie et de l’environnement.

La découverte des écosystèmes aquatiques se fait via deux grands espaces consacrés, pour le premier, au bassin du Rhône, du massif alpin jusqu’à son embouchure méditerranéenne, et le second aux autres continents, des grands lacs africains à la forêt amazonienne en passant par les mangroves asiatiques et la barrière de corail océanienne.

Côté budget, l’ensemble du projet - qui appartient au groupe hôtelier Boas et qui comprend également un hôtel et un parking - aura coûté une centaine de millions de francs suisses, dont les deux tiers environ pour l’aquarium. AQUATIS espère accueillir quelque 450’000 visiteurs au cours de sa première année d’existence.

- Le site web d’AQUATIS




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information